Marmotte insomniaque

Accueil > Histoires sans livres > La marmotte insomniaque

La marmotte insomniaque

vendredi 20 juin 2008, par Rémi Rouquette

Dis papa, racontes nous une histoire sans livre ;

D’accord, une histoire de quoi ?

Une histoire de marmottes…

Papa s’installe dans le fauteuil à câlins (et à histoires sans livre), Louise-Michel sur les genoux, Énimie et Maïeul sur les flancs du fauteuil (le fauteuil à câlins est un énorme fauteuil polonais idéal pour raconter des histoires à trois enfants)

Il était une fois…, il y a très longtemps,

Une marmotte qui s’appelait…

Dis, elle s’appelait comment ???

Étanbutte…

Vous savez bien les enfants, que pendant tout l’hiver, les marmottes dorment, dans un trou, on dit qu’elles hibernent…

Donc Étanbutte, en ce mois d’octobre s’installa dans son trou, un trou très bien aménagé, avec surtout, quoi les enfants ?

Un lit avec un gros édredon, dis papa les marmottes elles habitent bien à la montagne ?

Oui, c’est pourquoi elles ont toutes un édredon car il fait un peu froid mais encore…

Je sais pas, je sais pas, je sais pas

Eh bien d’abord une petite réserve de nourriture pour le petit déjeuner car quand on dort cinq mois, on a très faim en se réveillant…

Elles mangent quoi les marmottes qui se réveillent ?

Des pommes, des carottes

Et des céréales, des gâteaux, du chocolat

Ah non les marmottes, elles n’ont pas inventé tout. Elles mangent juste de l’herbe, des fruits sauvages, des petits champignons. Mais revenons au trou de la marmotte ; qu’est-ce qu’il y a encore dans le trou de la marmotte ?

Je sais pas, je sais pas, je sais pas

En bien Étanbutte est une marmotte moderne, elle possède un gros réveil, enfin gros pour une marmotte, de la taille de ma montre

Laquelle ?

Celle à gousset, attachée à la chaîne. Donc je reviens à mon histoire. Après avoir tout vérifié dans son trou, Étanbutte prit son réveil et le remonta puis choisit le moment du réveil : 20 mars (Étanbutte aime bien choisir le 20 mars car c’est le jour du printemps, mais il y a des marmottes moins marmottes, et d’autres plus marmottes)

Mais les réveils ça indique l’heure, pas la date

Chez les humains, les réveils des marmottes sont spéciaux car elles dorment très longtemps. Et voilà Étanbutte a mis son réveil et s’endort…

Dring, dring voilà que cela sonne. Étanbutte baille, ouvre l’œil gauche, puis le droit, se lève, enlève vite son pyjama et met son costume de printemps, mange une pomme, s’étonne de ne pas avoir très faim, fait un brin de toilette, met ses chaussures et commence à sortir de son trou

Comment elle fait pour sortir ?

Eh bien, il y a un petit tunnel, elle le grimpe et là SURPRISE ! quand elle sort c’est tout blanc. Étanbutte est très étonnée, d’habitude quand elle sort il y a un peu de neige dans les coins froids, mais il n’y a en pas partout. Et puis il fait froid. Elle fait un pas, deux pas et hop ! la voilà qui glisse, oh c’est rigolo ! Étanbutte vient d’inventer la glissade. Mais comme c’est bizarre, il n’y a personne, les copines ne sont pas là, même pas Reinemar la reine des marmottes, toujours levée en première pour accueillir ses sujets, ni Veillepeu la marmotte qui fait le guet du printemps pour signaler les méchants aigles et les renards. Et puis il fait froid, « vite vite que je rentres dans mon trou » se dit la marmotte.

Et la voilà à l’intérieur, vite une petite pomme car cet exercice a donné faim. Puis Étanbutte veut remettre son réveil et là ô surprise, elle s’aperçoit qu’elle s’était trompée : elle avait mis 20 décembre, voilà pourquoi il faisait froid. Elle se dit « Vite, vite, je retourne au lit… »

Et la voilà qui s’endort aussi sec…,

Pourtant, elle ne dort pas longtemps. Pas pour longtemps, elle se réveille avant que le réveil sonne ! Tiens quel jour est-on : 15 janvier, ça alors. Bon puisque je suis réveillée, je vais aller voir comment c’est dehors. Cette fois ci pas de toilette, juste une petite pomme.

Elle sort. Patatras ! elle tombe et s’aperçoit qu’elle est en pyjama !

« Bah ! tant pis il n’y a personne », se dit la petite marmotte.

Personne ? Étanbutte se trompe. Il y a quelqu’un : Monsieur Queuetouffue. À votre avis les enfants, qui est Monsieur Queuetouffue ?.

Un écureuil ! et les écureuils ils bernent pas pendant l’hiver

Bravo pour qui c’est ! Mais on dit « hiberner » pas « berner ». Et Monsieur Queuetouffue, qui n’hiberne jamais — mais qui dort toutes les nuits et même dès fois pendant le jour — est très étonné de voir une marmotte, en pyjama qui plus est, en ce mois de janvier si froid où il passe son temps à essayer de souvenir de l’endroit où il a caché ses noisettes

- « Qu’est-tu fais dehors en cette saison », dit Monsieur Queuetouffue ?

- « Eh bien, je me suis réveillée, et mon réveil est détraqué » (Étanbutte a déjà oublié qu’elle s’est réveillée toute seule, du moins cette seconde fois) »

- « Eh, va te recoucher, si le renard vient, il te mangera »

- « Je veux faire une glissade, c’est rigolo »

« Oui mais le renard, je l’ai vu, il a très faim lui aussi en cette saison »

Étanbutte, bien imprudente veut quand même faire des glissades, en pyjama c’a doit être encore plus rigolo. Et sans écouter le sage écureuil, elle s’installe sur un petit bout d’écorce de pin et se met à glisser : elle vient d’inventer la luge à marmottes !

Queuetouffue qui est très surpris par ce jeu et curieux de voir ce que cela va donner, décide de faire une bonne action tout en s’amusant un peu : « Bon, bon, je surveilles ».

Queuetouffue guette le renard, tout en se demandant s’il ne va pas essayer lui aussi, et Étanbutte s’amuse comme une petite folle. Mais elle a vite froid et même un peu sommeil… Elle commence même à bailler : « Je crois que je vais retourner me coucher »

- « Dis, tu crois pas que je t’ai rendu service en surveillant le renard ? je mérite bien un petit cadeau »

- « D’accord, qu’est ce tu veux ? un baiser ou une petite pomme ? j’en ai plein d’avance »

- « Oh oui, j’aimes bien les pommes…, pour le baiser je préfères celui de… »

Queuetouffue n’a pas le temps de dire le nom de son amoureuse car Étanbutte, le coupe

- « Il paraît aussi que t’aimes bien les champignons EMPOISONNÉS c’est vrai ?

- « Oui c’est vrai, moi ils m’empoisonnent pas et les humains me les laissent (pas toujours parce qu’il y a des vilains qui les cassent) mais je préfères quand même les pommes »

C’est vrai, papa ?

Quoi ?

Que les écureuils mangent des champignons empoisonnés

Oui c’est vrai,

Mais, j’ai perdu le fil de mon histoire, j’en étais où ?

Le cureuil disait qu’il préférait les pommes

Ah oui, et Étanbutte répond

- « Attends mois deux minutes ». Étanbutte file dans son trou, et remonte avec deux pommes qu’elle donne à Queuetouffue et vite vite, elle retourne se coucher… sans mettre son réveil

Elle dort, elle dort. Puis à un moment une petite sensation apparaît dans son rêve, une sensation de …

Faim, elle a faim la marmotte à force de dormir

Eh oui, elle a faim et cela la réveille. Vite vite manger tout ce qu’elle peut. Elle s’attable, mange longtemps tout ce qui lui reste, puis bien repue, elle se décide à enfiler son costume de printemps et à sortir.

En grimpant son tunnel, Étanbutte se dit que c’est bizarre comme il fait chaud. Ça y est, elle voit la sortie, elle sort. Dans la montagne, il y a plein de fleurs, et plus de neige du tout, et il fait chaud…

Elle entend une grosse voix, celle de Reinemar, la reine des Marmottes : « c’est maintenant que tu te réveilles, regarde comme tu es maigre, « 

« Mon réveil s’est détraqué », réponds Étanbutte

« On sait, on sait ! crient les copines marmottes, Queuetouffue nous a tout raconté »

Dans sa tête Étanbutte se dit que « La prochaine fois c’est décidé, plus de réveil ». Et elle se dépêche d’aller manger de la bonne herbe, et puis quand elle n’a plus faim, d’aller jouer avec les copines.


Eh maintenant, l’histoire est terminée, au dodo !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.